Tout comprendre sur l’internet par satellite

#Internet et réseaux 08/06/2018

L’Internet par satellite est un moyen d’accès au réseau Internet en utilisant la technologie satellitaire. Cette solution est proposée par les opérateurs depuis plus de 15 ans ; en revanche, l’arrivée du satellite Ka-Sat en 2011 a révolutionné cette technologie en permettant d’accéder à un catalogue de débits nettement plus importants que ceux proposés auparavant en France et en Europe.

Dans le panel technologique nécessaire à l’aménagement numérique en France, le satellite occupe une position précieuse afin de permettre aux usagers des zones les moins bien desservies d’accéder à un service Internet haut débit, voire très haut débit (jusqu’à 50 Mbps) et de communiquer aisément avec le reste du monde.

Zoom sur la technologie

L’image ci-dessous illustre le fonctionnement du dispositif de connexion satellitaire.

 

Le satellite géostationnaire ka-Sat gère le trafic depuis le dispositif de connexion situé sur le site usager jusqu’au téléport central.

Le satellite Ka-Sat est situé à 36 000 km de la terre ce qui lui assure une couverture globale à l’échelle de l’Europe au travers de 82 spots appelés BEAM qui forment des cercles de couverture d’un rayon de 500 km de diamètre.Ces spots sont partagés par l’ensemble des usagers terrestres situés dans une même zone.
Afin que chaque usager puisse avoir un accès équitable au service, chaque utilisateur bénéficie d’un volume de données qu’il choisit en tenant compte de ses besoins. Les services professionnels offrent des volumes beaucoup plus importants, adaptés à l’usage de plusieurs salariés et avec une priorisation du service.Par ailleurs, toute requête d’un usager doit parcourir la distance entre la terre et le satellite (aller et retour), ce qui explique la latence minimum de 700 ms associée à toute connexion internet via cette technologie.

Aujourd’hui, grâce au satellite Ka-Sat l’ensemble du territoire Européen est connecté au réseau Internet haut débit et très haut débit, l’image en dessous nous montre la couverture globale.

 

 

Une solution qui couvre l’ensemble du territoire national

Nous avons déjà eu l’occasion de parler des zones blanches et des zones grises dans l’un de nos articles précédents, celles-ci représentent l’ensemble des zones mal desservies en  haut débit. Pour pallier ce manque, les entreprises peuvent se munir d’une solution fiable telle que le satellite pour bénéficier d’une connexion satisfaisante au réseau Internet allant jusqu’à 50 Mbps.

Les sociétés non éligibles aux solutions traditionnelles opteront volontiers pour une solution d’Internet par satellite grâce à son débit plus important et à sa fiabilité reconnue. En effet, cette solution apporte une grande garantie de disponibilité, ce qui peut aussi constituer une solution back-up anti-SPOF* très performante.

D’autres solutions back-up existent sur le marché et sont visibles sur notre blog en cliquant ici .

Notre client ADF  a choisi le satellite comme solution complémentaire de son lien principal pour assurer la continuité de service de sa connexion Internet. Il témoigne ici de son expérience avec Alsatis Entreprises.

Les usages du satellite et le ressenti des clients

On peut constater trois utilisations courantes du satellite :

  • Sites isolés : le satellite peut constituer une solution nominale et suffisante.
  • Sites sécurisés : le dispositif satellitaire constitue un lien de secours anti-SPOF unique.
  • Evénements ponctuels : le satellite est utilisé pour l’agilité de son déploiement et sa capacité à s’adapter à tout type d’exposition éphémère.

 

En collaboration avec le CNES et l’association AFUTT**, nous avons effectué une enquête auprès d’un panel de clientèle professionnelle utilisant le satellite pour connaître leur niveau de satisfaction et leur parcours utilisateur. Nous avons décidé de partager avec vous ces données :

 

 

86 % des clients ont déclaré avoir eu au maximum une interruption de service voire pas du tout durant les 12 derniers mois.

 

 

 

L’ensemble des coupures déclarées sont de courtes durées et seules 25% d’entre elles durent entre 1h et 4h.

 

 

 

Les clients utilisent leur connexion satellitaire pour un usage standard. Même si l’utilisation du service téléphonique de type VoIp justifie encore certaines réserves malgré les gros efforts réalisés par Eutelsat et ses partenaires pour gommer au mieux les effets de la latence.

 

De toute évidence, la technologie satellitaire a trouvé sa place dans le mix technologique de l’aménagement numérique.

Son agilité et son adaptabilité en font une solution incontournable du marché des télécoms.

 

L’usage du satellite soutenu par l’Etat Français

L’utilisation d’une connexion Internet est devenue une nécessité absolue pour l’ensemble des acteurs de l’économie de notre pays. La fracture numérique actuelle, a provoqué des inégalités en matière d’accès à l’information sur le territoire national. Par ailleurs, l’évolution des usages et sa sensibilité justifient la mobilisation de l’Etat et des prescripteurs publics sur ces enjeux d’avenir.

En conséquence, la Mission France Très Haut Débit (bras armé du gouvernement pour le numérique) encourage l’utilisation de la technologie satellitaire au travers du dispositif Cohésion Numérique des Territoires qui prévoit l’allocation de subventions à l’installation pour les professionnels et les particuliers situés en zones blanches et grises.

Voici la liste*** des départements qui permettent l’obtention d’une aide financière pour s’équiper en satellite :

02-Aisne/ 03-Allier/ 04-Alpes-de-haute-provence/ 07-Ardèche/ 10-Aube/ 11-Aude/ 14-Calvados/ 15-Cantal/ 19-Corrèze/ 21-Côte-d’or/ 22-Côte d’Armor/ 24-Dordogne/ 26-Drôme/ 27-Eure/ 30-gard/ 33-Gironde/ 35-Ile-et-Vilaine/ 36-Indre/ 39-Jura/ 40-Landes/ 41-Loir-et-Cher/ 43-Haute-Loire/ 44-Loire-Atlantique/ 48-Lozère/ 50-Manche/ 52-Haute-Marne/ 53-Mayenne/ 56-Morbihan/ 63-Puy-de-Dôme/ 64-Pyrénnées-Atlantiques/ 66-Pyrénnées-Orientales/ 67-Bas-Rhin/ 70-Haute-Saône/ 73-Savoie/ 76-Seine-et-Marne/ 79-Deux-Sèvres/ 80-Somme/ 85-Vendée/ 86-Vienne/ 89-Yonne.

Il est conseillé de contacter le conseil général pour avoir plus d’informations concernant les détails de la subvention, les conditions de son obtention ainsi que les démarches à suivre pour en bénéficier.

 

Du fait de son succès, le niveau de capacité du satellite Ka-Sat est largement sollicité et les nouveaux besoins ne cessent de s’accroître. Ceci justifie un nouveau projet d’avenir que l’opérateur Eutelsat a partagé il y’a quelques semaines.

En effet le lancement de deux nouveaux satellites de toute dernière génération est prévu pour le premier d’entre eux (Konnect) fin 2019, et pour le second (Konnect VHTS) fin 2021 afin de répondre à ces nouveaux besoins et d’atteindre des niveaux de débit sans précédent qui se rapprocheront des performances de la fibre optique.

L’orbite satellitaire restera la même (36 000 km), la latence sera toujours présente, mais des projets de constellation en orbite basse sont à l’étude afin de limiter ces effets sur nos usages futurs. Mais il faudra attendre encore une dizaine d’années au mieux !

Affaire à suivre…

 

 

* SPOF : Single Point of Failure

**AFUTT : Association Française des utilisateurs des télécommunications

***Liste non-exhaustive