Quand le télétravail redynamise les territoires grâce aux télécoms

La crise du Covid-19 et après ?

#Notre actualité 22/04/2020

« Le temps d’apprendre à vivre, il est déjà trop tard » a écrit Louis Aragon au milieu du siècle dernier…

Une belle manière de rappeler comme le temps nous file entre les doigts dans un monde où l’agilité et la capacité d’adaptation sont des qualités précieuses au bien-être et au succès. Dans le monde professionnel, ce postulat se vérifie et l’actualité du COVID-19 met justement à l’épreuve ces vertus pour la grande majorité du tissu économique français confronté à cette crise sans précédent.

En plein cœur de cette violente turbulence, à chacun ses recettes pour protéger son équipe et son économie, mais à quel prix et pour quel avenir ?

ALSATIS vous partage quelques bonnes pratiques et recommandations sincères qui semblent efficaces pour lutter contre cette nouvelle forme d’adversité.

Pour ceux qui n’en connaîtraient pas l’existence, la rédaction d’un Plan de Continuité d’Activité (PCA) est largement préconisée pour décrire et accompagner la mise en œuvre des actions adaptées aux conditions exceptionnelles de fonctionnement. Il devra en outre traiter les sujets suivants.

 

Priorité 1 : La gestion du personnel

Elle est prioritaire et conditionne directement la nature et la mise en œuvre du PCA.

La culture d’entreprise favorise largement l’adhésion du personnel et sa capacité d’adaptation. Les jeunes collaborateurs sont souvent plus agiles que leurs ainés, une histoire de génération…

Le rôle des managers est crucial pour accompagner et personnaliser les aménagements de poste.

Le leadership est essentiel pour la communication de crise et le besoin de visibilité.

 

Priorité 2 : Le réglage de l’outil de production

Il doit considérer toutes les activités de l’entreprise sans négliger les fonctions transverses qui s’y réfèrent.

Au-delà des contraintes réglementaires, il prend aussi en compte toutes celles de ses fournisseurs, partenaires et clients.

L’adaptation de l’outil de production est vitale à la survie de l’entreprise. Elle met à l’épreuve la résilience de son fonctionnement, ses limites mais aussi ses atouts….

La communication et la relation avec les clients doit être sans faille !

 

Priorité 3 : Préparer le retour en fonctionnement nominal

Parce qu’une crise n’est pas faite pour durer éternellement, il faut prévoir la suite et le plus tôt sera le mieux !

Le phasage est essentiel et il doit se décliner avec méthode et rigueur. Il peut durer longtemps et se module au gré des aléas de transition.

Le retour d’expérience est très précieux pour tirer des bénéfices sur l’organisation du travail et la productivité.

Enfin, l’optimisme et l’énergie positive sont de mise pour protéger le moral des équipes et contribuer pleinement à la dynamique de reprise.