4G : Enjeux et solutions alternatives

La 4G : enjeux et solutions alternatives

La 4G *, qu’est-ce que c’est ?
*4ème génération des standards pour la téléphonie mobile

La 4G permet une connexion mobile Très Haut Débit face à des besoins pro et perso toujours plus gourmands. L’objectif est de répondre à une demande croissante en échanges de données alors que les réseaux 3G français sont à bout de souffle. Il sera donc possible, depuis un mobile (smartphone, ordinateur portable, tablettes, …), d’utiliser un débit équivalent à une connexion Internet THD : les transmissions de données devraient monter de 100Mbit/s en déplacement à 1Gbit/s en stationnaire, contre 2 à 15Mbit/s pour la 3G.
C’est parce que la technologie LTE-Advanced (dont le nom marketing est 4G) repose sur une combinaison de technologies radio sophistiquées qu’elle est à même d’élever nettement le niveau de performances (haut débit et latence moindre) par rapport aux réseaux 3G existants.

Quels champs d’applications pour les professionnels ?

Un atout pour la visioconférence : le débit promis par cette nouvelle norme LTE-Advanced améliorera la qualité de l’image grâce à une bande passante optimisée.

Le transferts de très gros fichiers et le travail sur bases de données lourdes : intégrée à l’ordinateur portable, la future «carte» 4G devrait améliorer considérablement le potentiel des applications collaboratives.

LeCloud : un quota de plus en plus important de logiciels est  désormais hébergé sur le Cloud – en mode SaaS (Software as a Service). Le PC, le smartphone ou la tablette tendront donc à devenir de simples terminaux de connexion, toute l’intelligence étant déportée sur des cœurs de réseaux distants. L’optimisation de la connectivité revêt donc un caractère primordial.

Et où en est le déploiement de la 4G en France ?

La 4G fonctionne dans une variété de fréquences propres à la zone géographique couverte : 2,6GHz et 800MHz en Europe.
En clair, la bande 2,6GHz offre des capacités importantes nécessaires à l’acheminement du trafic en zones urbaines denses. La seconde bande 800MHz permet la réalisation d’une couverture étendue à partir d’une densité moindre d’antennes relais (meilleure portée favorable aux zones rurales).

En France, l’ARCEP (régulateur du marché des télécommunications) a attribué les licences 4G LTE pour la bande de fréquence des 2,6 GHz à : Bouygues Télécom, Free Mobile, Orange et SFR, et pour la bande de fréquence des 800 MHz à : Bouygues Télécom, Orange et SFR.

Mais… le déploiement du réseau prendra du temps, il faudra attendre 2013 à 2015.
Sans compter que la 4G ne se fait pas que des amis. La bande des 800 MHz étant très proche des fréquences utilisées par la TNT, leur comptabilité est mise en question, notamment dans les zones rurales puisque les zones urbaines bénéficieront de la bande des 2,6 GHz.
Aux États-Unis, la 4G bousculerait également le GPS en causant des interférences qui lui seraient nuisibles (dixit une étude du ministère de la Défense américain).
Quant à la bande 800MHz, il s’agit d’un spectre particulièrement recherché car il permet de couvrir le territoire national avec moins de sites. On parle de “fréquence en or” et le coût est tel (pour une rentabilité moindre) … que les zones rurales sont clairement pénalisées.
Une stratégie par étape est nécessaire pour que l’expérience 4G soit réalisable, notamment par l’apport de la fibre optique au pied des infrastructures radio.

ALSATIS sait apporter une connexion radio pour anticiper le déploiement de la 4G, l’enjeu étant de fournir du Très Haut Débit partout et pour tous !

Les besoins et usages ont évolué. Les applications sont de plus en plus gourmandes en bande passante. La teneur des médias a changé : selon la cinquième édition de l’étude Visual Networking Index de Cisco, «le trafic Internet mondial sera multiplié par quatre d’ici à 2015». La vidéo en ligne est l’un des principaux facteurs responsable de cette forte croissance.
Un clivage se développe entre population connectée et le reste du monde. On parle encore et toujours de fracture numérique.

Positionnée depuis sa genèse sur la résorption de la fracture numérique, ALSATIS déploie des réseaux de desserte radio haut débit pour le compte des collectivités et leurs administrés. La transition vers le réseau 4G prendra du temps.
Le dernier exemple en date est la couverture en haut débit de la ville de Nîmes. En effet, en attendant le déploiement d’un réseau de fibre optique, ALSATIS a mis en place un réseau Très Haut Débit basé sur les technologies hertziennes.
Remplaçons le terme « fibre optique » par   « 4G » dans la phrase précédente, et nous avons un réseau qui peut potentiellement fournir une connectivité à 100Mbps en wifi !