offre hybride

Télécoms d’entreprise : comment couvrir tous les usages ?

#Internet et réseaux 27/05/2016
S’adapter à des utilisations très diversifiées du réseau télécoms. Telle est l’ambition des équipements télécoms hybrides. Des dispositifs qui passent désormais à la vitesse supérieure pour un service adapté à tous les usages. Explications.

Comment faire en sorte que le réseau télécoms de l’entreprise couvre tous les usages des collaborateurs ? « Les équipements télécoms hybrides sont principalement conçus pour les PME voire les TPE qui désirent un confort de service associé à un débit garanti. L’objectif étant de prendre en compte des usages variés : du comptable qui se connecte régulièrement à SAP demandant un débit garanti, au community manager qui n’a besoin que d’une connexion de type grand public », explique Guillaume Comet, directeur technique d’Alsatis Entreprises.

Cap sur la productivité !

L’apparition des solutions hybrides répond à cette problématique cruciale pour les dirigeants d’entreprise. Concrètement, elles associent deux types de services avec un équipement de tête (routeur) qui répartit les paramètres des ports en fonction des besoins. Objectif : un débit adapté, quel que soit l’usage et un gain de productivité pour l’ensemble des collaborateurs qui bénéficient d’une connexion sur mesure.

« L’objectif des offres hybrides ? Prendre en compte des usages variés : du comptable qui se connecte régulièrement à SAP demandant un débit garanti, au community manager qui n’a besoin que d’une connexion de type grand public. »

Désormais, les technologies vont plus loin : au lieu de deux liens en parallèle avec une bascule adaptée aux usages, certains opérateurs d’infrastructure proposent déjà de mutualiser les services sur un lien unique.

Mutualiser les liens pour un débit d’excellence à des prix accessibles

Disposer d’une connexion jusqu’à 100 mégabits pour le prix de deux mégabits garantis. C’est la promesse de ces technologies de mutualisation. De quoi faire saliver les responsables informatiques et les chefs d’entreprise. En réalité, le dispositif tel qu’a pu le mettre en place l’opérateur Covage à Nantes, Toulouse et Paris se base sur une fibre mutualisée avec un débit de 100 mégabits réparti entre 50 entreprises. Chacune dispose ainsi d’un débit garanti de deux mégabits avec la possibilité de monter jusqu’à 100 mégabits si les autres utilisateurs sont moins actifs. Résultat : une connexion d’excellence, à des prix accessibles, pour des entreprises qui jusque-là ne pouvaient s’autoriser qu’un service à débit burst de type grand public.

« Nous avons mis en place une infrastructure qui mutualise les services sur un lien unique, dont peuvent bénéficier tous les opérateurs notamment la société Alsatis Entreprise fortement engagée sur les territoires au travers des offres haut débit. »

« Dans de nombreuses zones, comme le Sicoval dans la métropole toulousaine, les opérateurs traditionnels n’avaient pas la volonté de développer la fibre optique. Nous avons mis en place une infrastructure qui mutualise les services sur un lien unique, dont peuvent bénéficier tous les opérateurs notamment la société Alsatis Entreprise fortement engagée sur les territoires au travers des offres haut débit. L’objectif ? Fournir aux entreprises et start-up du Sicoval une connexion d’excellence garantissant un débit important. Une exigence pour les sociétés innovantes de Toulouse dont beaucoup sont des pure-players de l’Internet. » détaille Frédérique Massonnaud, directrice de concession du groupe Covage.